réducteur


réducteur

réducteur, trice [ redyktɶr, tris ] adj. et n. m.
XVIe « celui qui réduit une fracture »; lat. reductor, de reducere
1(1835) Chim. Qui est susceptible de fournir des électrons (en enlevant l'oxygène). réduction. N. m. Substance capable de diminuer au moins de moitié le degré d'oxydation. Substance employée pour le développement photographique.
2(1909) Mécan. Qui réduit. Engrenages réducteurs, qui démultiplient. — N. m. (1898) Mécanisme qui réduit la vitesse de rotation d'un arbre.
3Qui réduit, diminue l'importance de (qqch.). Analyse réductrice d'une réalité complexe.
⊗ CONTR. Oxydant. Amplificateur.

réducteur nom masculin Corps chimique susceptible de fixer l'oxygène et plus généralement de céder des électrons. (Les réducteurs les plus utilisés sont le carbone [métallurgie], l'hydrogène [industries organiques], les métaux [par exemple l'aluminium dans l'aluminothermie] et de nombreuses matières organiques.) Appareil permettant de recopier en les réduisant les dessins, les gravures, etc. Mécanisme employé pour transmettre un mouvement de rotation en en réduisant la vitesse dans un rapport défini, au moyen de poulies et courroies, trains d'engrenages, etc. ● réducteur, réductrice adjectif (latin reductor) Qui réduit, opère une réduction. Qui opère une diminution de valeur ou une simplification abusive : Une analyse réductrice d'un roman complexe.

réducteur, trice
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui réduit; qui simplifie abusivement. Un point de vue réducteur.
d2./d CHIM Susceptible de céder des électrons. L'hydrogène et le carbone sont réducteurs. Ant. oxydant.
|| n. m. Un réducteur: un corps réducteur.
rII./r n. m. TECH Dispositif servant à réduire la vitesse de rotation d'un axe.

⇒RÉDUCTEUR, -TRICE, adj. et subst. masc.
I. — Adjectif
A. — [Corresp. à réduire I A 5] Qui réduit, diminue ou fait disparaître. Il faut tenir le plus grand compte du réflexe réducteur [geste de protection de la glotte vis-à-vis de la trachée] dans la gymnastique respiratoire (WICART, Chanteur, t. 1, 1931, p. 144). En compos. Marron d'Inde. Stimulant de la circulation et décongestionnant: crème multi-réductrice (Elle, 30 juill. 1979, p. 47, col. 4).
Empl. subst. masc. Il appartient au XXe siècle de créer la compression artificielle du texte dans ces revues spécialisées que sont les « digests », où les originaux sont livrés à des équipes non plus de rédacteurs, mais de réducteurs (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 43).
B. — Spécialement
1. BIOL. [Corresp. à réduction A 5 b  ] Division réductrice. Synon. méiose. La division aura donc été réductrice puisque le nombre des chromosomes est retombé de 64 à 32 (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 1, 1931, p. 92).
2. CHIMIE
a) Qui est susceptible de diminuer la valence d'un cation ou d'augmenter celle d'un anion; en partic., qui s'empare par voie chimique ou biologique de l'oxygène d'un autre corps. Anton. oxydant. Agent, produit réducteur; milieu réducteur; (dans une) atmosphère réductrice. Un milieu où domineraient les influences réductrices, c'est-à-dire contraires à l'oxydation (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 79). [Des valves] permettent de régler les proportions d'air et de gaz et d'obtenir des flammes réductrices et oxydantes à volonté (SER, Phys. industr., 1888, pp. 477-478).
Empl. subst. masc. (De fortes) doses de réducteurs. Les réducteurs employés dans les opérations métallurgiques (...) sont principalement le carbone, et indirectement l'oxyde de carbone (GUILLET, Métall. gén., 1923, p. 455). Le gris de zinc est un réducteur énergique très employé en chimie organique (GASNIER, Dépots métall., 1927, p. 110).
♦ ,,En photographie, agent chimique pour affaiblir l'image argentique`` (COMTE-PERN. 1974).
b) (Sucre) réducteur. Qui a une fonction aldéhyde ou cétone libre. Le miel est constitué par un mélange de sucres réducteurs notamment de glucose et de lévulose avec un peu de saccharose (BOULLANGER, Malt., brass., 1934, p. 656).
3. LOG. Qui transforme une donnée, un énoncé pour l'amener à l'essentiel, à une forme plus utilisable. Une étude positive des religions anciennes (...) a le devoir de présenter de leur surnaturel (...) une analyse réductrice et génétique même approchée, même médiocre (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 315).
4. PSYCHOL., empl. subst. masc. Élément psychique qui empêche une image d'avoir la même intensité que la sensation réelle. Quand Hugo va à l'absurde, c'est par le chemin où nous y allons tous quand nous parlons seuls, quand nous sommes seuls, quand cessent de fonctionner nos réducteurs et nos accommodations sociaux (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p. 154).
5. TECHNOLOGIE
a) BUREAU. Copieur réducteur. ,,Appareil permettant de réduire avec précision les dessins, gravures...`` (Lar. encyclop.). Les techniciens (...) voulaient nous faire essayer (...) le X 22 copieur réducteur (L'Express, 16 mai 1981, p. 95, col. 2).
b) MÉCAN. Qui est destiné à diminuer la vitesse de rotation de l'arbre entraîné par un moteur en vue d'utiliser toute la puissance de ce dernier. L'arbre double (...) exige (...) des trains d'engrenages réducteurs pour la commande (PÉRISSE, Automob., 1907, p. 121).
Empl. subst. masc. Réducteur (de vitesse). L'emploi de plus en plus étendu des moteurs électriques (...) rend intéressant le réducteur de vitesse (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t. 5, 1927, p. 119).
P. anal., ÉLECTR. Réducteur (de tension). Appareil de commutation destiné à insérer dans un circuit d'utilisation (ou à en éliminer) sans l'interrompre des éléments susceptibles d'accumuler de l'énergie électrique (d'apr. SIZ. 1968). Le voltage [de la dynamo] est maintenu constant par un réducteur automatique (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t. 16, 1927, p. 40).
Réducteur de pression. Appareil délivrant un fluide sous une pression inférieure. Les réducteurs de pression sont employés dans les teintureries, papeteries etc... (...) et surtout pour le chauffage des locaux (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t. 10, 1927, p. 91).
Rem. COLAS-CAB. 1968 note: ,,On désigne souvent les réducteurs de pression par le mot « détendeur »; cette appellation est correcte lorsque ces appareils sont alimentés par un gaz ou une vapeur: elle est incorrecte pour l'eau, liquide pratiquement incompressible.``
c) TYPOGR., empl. subst. masc. ,,Additif pour réduire la force de l'encre`` (COMTE-PERN. 1963).
II. — Subst. masc.
1. [Corresp. à réduire I A 1] CHIR. Appareil servant à réduire les fractures, les luxations. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. [Corresp. à réduire I A 2 f et 4 et à réduction A 3] Ouvrier capable de développer les plaques, pellicules, films par bains, de tirer des épreuves et de faire des réductions soit sur plaques, pellicules ou films, soit sur papier (d'apr. Mét. 1955).
3. Au plur. Réducteurs de tête (M. DE WAVRIN, Les Jivaros, réducteurs de tête, 1941 ds Lar. encyclop., s.v. Jivaros bbg).
Prononc.:[], fém. [-]. Étymol. et Hist. I. Adj. 1. 1542 « qui ramène » la Fortune reductrice (DEROZIERS, tr. Dion Cassius, l. LIV, ch. 99 [212 r °] ds HUG.), attest. isolée; 2. 1835 chim. (Ann. chim. et phys., 2e série, LIX, p. 284); 3. 1875 « qui réduit, opère une réduction » (Lar. 19e). II. Subst. 1. a) 1575 « celui qui réduit les fractures et luxations » (PARÉ, Anat., XIII, 4 ds Œuvres, éd. J.-F. Malgaigne, t. II, p. 301), attest. isolée; b) 1842 « appareil servant à réduire les fractures et luxations » (Ac. Compl.); 2. a) 1813 « appareil distillateur propre à réduire le titre de l'esprit-de-vin » (Descript. des brev., 1re série, t. X, p. 91 ds DARM., p. 48), attest. isolée; b) 1904 « appareil permettant de réduire avec précision les dessins, les gravures... » (Nouv. Lar. ill.); c) 1927 réducteur de vitesse (CHAMPLY, op. cit., t. 4, p. 167); d) 1935 électr. réducteur de potentiel portatif (Catal. instrum. chir. (Collin), p. 338); 3. 1870 psychol. (TAINE, Intellig., t. 1, p. 3); 4. 1876 chim. (A. WURTZ, Dict. chim., t. 2, vol. 2, p. 396: c'est généralement l'oxyde de carbone qui agit comme réducteur). Empr. au lat. d'époque impériale reductor « celui qui ramène; qui rétablit, restaure » formé sur reductum, supin de reducere, v. réduire. Fréq. abs. littér.:12. Bbg. BALL (R. V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 54.

réducteur, trice [ʀedyktœʀ, tʀis] adj. et n. m.
ÉTYM. XVIe, « celui qui réduit une fracture »; lat. reductor, dér. de reducere. → Réduire.
1 Adj. Qui réduit, opère une réduction (rare, sauf dans des emplois spéciaux). || Un raisonnement réducteur.Subst. (appos.) :
1 (Sainte-Beuve) a noté lui-même (…) l'inconvénient où l'exposait l'esprit de minutie (…) « J'ai voulu la nuance et j'ai gâté l'ardeur. » Voilà le grand péché des analystes, réducteurs des choses.
Émile Henriot, les Romantiques, p. 253.
2 Adj. (1835; on disait auparavant réductif). Chim. Susceptible de fournir des électrons (souvent en enlevant l'oxygène). Réduction. || Pouvoir réducteur.
N. m. Substance capable de diminuer de moitié au moins le degré d'oxydation. || Les éléments facilement oxydables (H2, C, Al), leurs combinaisons, les oxydes sous-oxygénés et leurs sels… sont des réducteurs. || Le charbon est le principal réducteur industriel.(Photogr.). Substance qui, par réduction, est l'agent du développement photographique.
tableau Vocabulaire de la chimie.
3 N. m. (1898, in Année sc. et industr. 1899, p. 37). Techn. (Mécan., électr.). Mécanisme qui réduit la vitesse de rotation d'un arbre.Réducteur de charge et de décharge (par réglage du nombre d'éléments en circuit d'une batterie). || Réducteur de potentiel : résistance placée en dérivation et permettant de n'utiliser qu'une tension partielle.Réducteur de puissance (d'un cylindre de compresseur).Adj. || Engrenages réducteurs, qui démultiplient.
4 N. m. (1870). Psychol. Élément psychique qui empêche une image d'avoir la même force que la sensation réelle (image antagoniste, raisonnement…).
2 Ce n'est pas (dans l'hallucination) la raison qui manque (…) c'est le réducteur spécial, à savoir la sensation contradictoire, qui, dans ce conflit, subit elle-même l'effacement au lieu d'ôter à son adversaire l'extériorité.
Taine, De l'intelligence, t. I, II, I, IV, p. 101.
CONTR. Oxydant. — Amplificateur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Reducteur — Réducteur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot réducteur est employé dans plusieurs domaines : en mécanique, un réducteur est un système d engrenages dont le rapport de… …   Wikipédia en Français

  • Réducteur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot réducteur est employé dans plusieurs domaines : en mécanique, un réducteur est un système d engrenages dont le rapport de transmission est… …   Wikipédia en Français

  • réducteur — (ré du kteur) s. m. 1°   Celui qui réduit. 2°   Adj. En chimie, réducteur, réductrice, qui a la propriété de désoxyder. Agents réducteurs. HISTORIQUE    XVIe s. •   Que les assistants se taisent et escoutent le reducteur [renoueur], PARÉ XIII, 4 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • réducteur — reduktorius statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. reducer; reducing agent vok. Reduktionsmittel, n; Reduktor, m rus. редуктор, m pranc. détendeur, m; réducteur, m …   Automatikos terminų žodynas

  • réducteur — reduktorius statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. reducer vok. Reduktor, m rus. редуктор, m pranc. réducteur, m …   Fizikos terminų žodynas

  • Réducteur de vitesse — Réducteur mécanique Pour les articles homonymes, voir Réducteur. Un réducteur mécanique à pour but de modifier le rapport de vitesse ou/et le couple entre l’axe d’entrée et l’axe de sortie d’un mécanisme. On discerne plusieurs type de… …   Wikipédia en Français

  • Réducteur mécanique — Pour les articles homonymes, voir Réducteur. Un réducteur mécanique a pour but de modifier le rapport de vitesse ou/et le couple entre l’axe d’entrée et l’axe de sortie d’un mécanisme. On distingue plusieurs types de réducteurs : Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • RÉDUCTEUR, TRICE — adj. T. de Chimie Qui désoxyde. Les agents réducteurs. Les substances réductrices. Substantivement, Le carbone est un réducteur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Réducteur de sexe — Rétrécisseur de sexe Un rétrécisseur de sexe, ou réducteur de sexe, est un sorcier qui, d après certaines croyances en cours en Afrique de l Ouest depuis la fin des années 1990, aurait la capacité de réduire la taille du pénis des hommes avec qui …   Wikipédia en Français

  • réducteur de pression — slėgio reguliavimo vožtuvas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. pressure regulating valve; pressure regulator; pressure regulator valve vok. Differenz Druckventil, n; Druckregelventil, n; Druckreglerventil, n rus. клапан давления, m;… …   Automatikos terminų žodynas


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.